Journal local

L’essentiel de l’actu de Lunéville à Saint-Dié-des-Vosges

Le bilan de l’épidémie continue de s’alourdir en France et plus particulièrement dans la région Grand Est où la barre des 1.000 décès à l’hôpital a été franchie selon Santé publique France, dont 96 au cours des dernières 24 heures. 4.246 patients sont actuellement hospitalisés dont 890 en réanimation. En date d’hier, les Vosges comptent 247 patients hospitalisés dont 30 en réanimation. 213 patients sont retournés à leur domicile et 88 sont décédés depuis le début de l’épidémie. En Meurthe-et-Moselle, On compte 391 patients hospitalisés dont 150 en réanimation. 213 patients sont retournés à leur domicile, et 59 sont décédés depuis le début de l’épidémie.

A Saint-Dié-des-Vosges, la base Intermarché carbure à plein régime depuis le début de la mise en place du confinement. À tel point qu’il lui faut recruter une trentaine de personnes pour faire face à l’afflux de marchandises. Habituellement, ce sont 80 000 colis maximum par jour avec un pic le lundi et le mercredi. En ce moment, c’est autour de 120 000 au quotidien. Des chiffres qui permettent d’aller dans le sens des directeurs de grandes ou moyennes surfaces et de rappeler que la pénurie ne guette pas. Il peut y avoir des ruptures temporaires de certains produits en fonction de la gamme le temps que les fournisseurs trouvent aussi de la main-d’œuvre, mais d’autres marques seront disponibles. L’épidémie de coronavirus arrive dans un contexte particulier pour la base qui fournit près de 300 emplois directs et indirects en Déodatie et qui doit fermer ses portes d’ici fin 2021, l’activité devant être transférée dans le Jura. Un plan de revitalisation du site et d’accompagnement des salariés a été mis en place par la sous-préfecture. Types de profils recherchés : contrats étudiants et/ou personnes en recherche d’emploi; ainsi que tous salariés dont la société est en arrêt d’activité et qui pourraient bénéficier d’une mise à disposition. Contactez Adecco St-Dié au 03 29 53 50 40.

A Raon l’Etape, depuis le début du confinement, sur son site Facebook, Marianne Perrot partage sa passion de l’accordéon en offrant, chaque jour, un morceau du piano à bretelle afin de rompre la monotonie. Ses amis apprécient, d’autres en profitent pour découvrir l’artiste. Maman de trois grands enfants et grand-mère de deux petits-enfants, la raonnaise pratique l’accordéon tous les jours. En attendant ses prochains concerts en solo ou avec des amis intermittents comme elle, on peut donc la rejoindre sur Facebook sur la page Marianne Perrot.

Musique toujours, mais du côté de Lunéville cette fois. Les temps sont durs pour tout le monde, et particulièrement pour les seniors confinés de leurs appartements des résidences Boffrand et Ménil. Pour les aider à passer le cap, des jeunes se sont portés volontaires pour leur faire les courses et un bénévole du centre social les Épis, musicien à ses heures, est venu jouer ce mardi en début d’après-midi sous les balcons des résidents. Axel et sa cornemuse ont eu beaucoup de succès et le musicien se produira devant la résidence Ménil ce jeudi à partir de 14 h.

Dans le cadre du plan d’action solidarités 54, le conseil départemental met ses services à l’heure de la crise sanitaire et se propose d’organiser la mobilisation des bénévoles qui ne cessent de se manifester en Meurthe-et-Moselle pour aider. Ainsi la plateforme numérique Place de l’engagement, qui permet une géolocalisation sur l’ensemble de la Meurthe-et-Moselle des besoins des structures et des bénévoles disponibles est toute dédié au Coronavirus. Antony Caps, vice-président délégué à l’éducation, à la citoyenneté et aux sports précise les choses.

Un entretien à écouter en intégralité sur notre page Facebook RCM radio asso.

Sources : Vosges Matin / Est Républicain



Current track

Title

Artist