Actualités locales

Retrouvez ici votre journal d’informations locales de Lunéville à Saint-Dié.

A Saint-Dié, pour la Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, les infirmières du lycée Baumont et les professeures documentalistes ont monté l’opération « Ça suffit ». Le temps de la pause méridienne, sous le préau, ils ont tenu un stand de sensibilisation aux discriminations subies par la communauté LGBT, avec gâteaux et sirops aux couleurs du drapeau arc-en-ciel des LGBT. On y trouvait aussi une exposition avec l’historique des droits LGBT, films et séries en rapport, personnalités connues, étymologie, une table thématique avec romans, manga et documentaire ainsi que l’arc-en-ciel composé de petits mots et dessins des élèves. L’opération a permis de discuter librement du sujet avec des adultes référents et de prendre conscience que l’infirmerie et le CDI sont des lieux d’échanges dont chaque élève peut franchir la porte pour des conseils, en toute discrétion et sans jugement.

A Raon l’Etape, Le Relais d’assistantes maternelles, vallées de la Plaine, du Rabodeau, et de la communauté d’agglomération de Saint-Dié-des-Vosges, ne manque pas d’idées d’animation, que ce soit auprès des jeunes enfants ou auprès des aînés. La dernière en date est le fruit du travail des assistantes maternelles réunies lors de deux soirées ateliers pour créer deux chansons. Elles ont trouvé la complicité et les précieux conseils de Jean-Michel Rey, jeune retraité de l’Éducation nationale qui propose depuis plusieurs années des spectacles pour les enfants et s’est taillé dans les Vosges une solide réputation. En présence des enfants accueillis au Ram les jeudis et de leurs parents, les nounous, très émues ont donné un court récital de leurs deux chansons « Flic, Flac, Floc » et « Super nounou ». Elles ont été très applaudies.

A Baccarat, l’école de la Serre et le collège de Baccarat se sont retrouvés dans l’action Poema « Écritures poétiques d’aujourd’hui ». L’heure de révéler au public le travail de plusieurs mois a sonné lors du spectacle donné à la salle des fêtes. Une cinquantaine d’élèves de CM1 et CM2 ont uni leur créativité à celle des collégiens de 6e D pour mettre en scène certains poèmes. Surprenants, déroutants, mais aussi plein de fraîcheur, ils invitaient à un voyage onirique, illustrant bien la conclusion du 4e et dernier opus de « Jardins », la revue de poésies par et pour les enfants. Avec le concours du conseil départemental, des artistes-intervenants et de l’équipe d’enseignement, l’idée est devenue projet, et le projet réalisation. 

A Saint-Sauveur, créée en 2007, la fête de la nature a pour objectif de célébrer la nature chaque année au mois de mai. Elle se déroule sur cinq jours de manifestations gratuites pour permettre à tous les publics de vivre une expérience au contact de la nature. La 12e édition a lieu jusqu’au 26 mai et, pour la 4e année, la maison de la forêt propose diverses activités ce dimanche de 10 h à 17 h. Atelier d’escalade dans les arbres avec un moniteur spécialisé adapté à tous les âges, initiation à des prototypes de véhicules à assistance électrique, création d’un objet musical en bambou ou encore de jouets aquatiques éphémères. Renseignements par mail à maisondelaforet@ccpv.fr

A Lunéville, la clinique Jeanne d’Arc a proposé une journée de sensibilisation au profit du don d’organes. Pour la première fois en France depuis 8 ans, le nombre de prélèvements et de greffes d’organes a significativement chuté. Pour rappel, depuis 2016, la législation française présume que tout citoyen est d’office un donneur potentiel, dès lors qu’il n’a pas entrepris de s’inscrire personnellement sur le registre des refus géré par l’Agence de biomédecine. Tous les âges sont concernés, aucun état de santé n’est un obstacle. Les médecins sont les seuls juges de l’opportunité du prélèvement. Il est donc indispensable de faire connaître à son entourage sa volonté d’être donneur, ou non, pour que ce choix soit respecté. Une cinquantaine de personnes se sont arrêtées au stand. Elles ont pu rencontrer Denyis Combeau, un septuagénaire greffé d’un poumon depuis un an et quatre mois. Une renaissance pour cet homme qui était atteint d’une fibrose pulmonaire. Un témoignage important car Denyis Combeau prouve par sa présence que le don d’organe est un don de vie.

Cet été, le château de Lunéville va renouer avec ses prestiges d’antan. Du 14 juillet au 21 septembre, le compositeur et metteur en scène vosgien Damien Fontaine va proposer une nouvelle création, réaffirmant la position épicentrale du château de Lunéville dans l’Histoire de la Lorraine. La nuit venue, les pierres pivoteront et se bousculeront, donnant naissance à d’incroyables mirages optiques, à des séismes visuels saisissants où le Rocher aux Automates de Stanislas va renaître à la vie. Lauréat à cinq reprises du trophée des Lumières de Lyon, créateur de nombreux spectacles à l’international, Damien Fontaine est aussi un familier de sa région natale puisqu’il donne régulièrement à voir des spectacles autour de Jeanne d’Arc à Domremy ou de la Fête des Images à Épinal. Représentation chaque soir sur l’espace des Terrasses, du 14 juillet au 21 septembre.  

A Moyenmoutier, durant trois jours, dans le cadre d’une rencontre Usep sur le thème de la balle ovale, 520 élèves de CP, CE1 et CE2 des écoles de Senones, La Petite-Raon, Moussey, Moyenmoutier, Raon-l’Étape, La Bourgonce, Ban-de-Sapt, Celles-sur-Plaine, Allarmont, Hurbache et Taintrux se sont opposés dans la salle omnisports. Ils se sont affrontés en alternance, en équipe, dans les épreuves parcours-relais, rugby-foulard, l’horloge et les déménageurs.

Sources : Est Républicain, Vosges Matin et Saint-Dié Info



Current track

Title

Artist