Journal local

L’essentiel de l’actu de Lunéville à Saint-Dié-des-Vosges

Les 77 communes de la communauté d’agglomération de Saint-Dié-des-Vosges doivent élire le président et les vice-présidents ce samedi 11 juillet. David Valence, candidat à sa succession, est contesté par une partie des élus ruraux du territoire. Il devrait avoir face à lui au moins un candidat, le maire de Senones Jean-Luc Bévérina. « j’en ai marre de subir ». Jean-Luc Bévérina, le maire de Senones est remonté contre la collectivité et sa gestion. En cause selon lui, la priorité permanente donnée à Saint-Dié et les investissements en cours dans la ville. Sa candidature pourrait permettre aux élus ruraux de s’unir sur son nom. Les 113 conseillers communautaires choisiront samedi leur président. D’ici là, d’autres candidatures pourraient émerger. Car comme le souligne William Mathis, maire de Saint-Michel-sur-Meurthe et connaisseur de la vie politique locale, les prétendants peuvent se déclarer le jour même de l’élection et « il peut toujours y avoir une surprise ». De son côté, David Valence rappelle que l’agglo est très récente, elle n’a que trois ans, née de la fusions de six communautés de communes. Pour lui, la centralité n’est pas une vérité et cite la création d’une maison des assistantes maternelles à Corcieux, Provenchères-et-Colroy et Ban-de-Laveline. Mais aussi le travail sur l’avenir des hôpitaux de Senones et Moyenmoutier.

Alors que la presque totalité des communes vosgiennes ont supprimé les feux d’artifice du 14 juillet à cause de la crise sanitaire, Senones les a maintenu. Pour respecter les barrières, il suffisait d’éviter le rassemblement. Pour cela, ils seront tirés lundi 13 juillet à 22 h 30, d’un lieu stratégique gardé secret pour être visibles de la majorité des habitants de la commune, notamment du centre-ville. Ainsi, les habitants pourront les voir depuis leurs balcons, terrasse, ou jardin, et sur le trottoir devant chez eux.

A Lunéville, la municipalité a pour projet de réaménager la place Victor-Hugo, en y plantant 36 arbres supplémentaires. Échanges parfois musclés avec les habitants lors de la présentation du projet. Catherine Paillard, maire de Lunéville, rappelait que ce n’était qu’un projet, en réponse à un habitant qui estimait que le « projet était déjà décidé ». Face aux élus et équipes municipales en charge de ce futur aménagement de la place, avec la plantation de 24 ormes de Sibérie et 12 frênes à fleurs, en plus des 68 tilleuls existants, et la pose de nouveaux bancs et fauteuils, les habitants ont fait entendre leurs vœux comme la création d’un espace de jeux pour les enfants demandé par plusieurs personnes âgées. D’autres s’inquiétaient pour la brocante annuelle du club de handball. Le maire précise qu’elle ne sera pas déplacée, mais organisée différemment dans le quartier. Les déjections canines sont évidemment revenues dans la discussion. Cette place, entourée d’arbres et de quelques bancs, mais au sol en cailloux, semblant très prisés des propriétaires de chien.

36 communes, 17 dates : la communauté de communes du Territoire de Lunéville à Baccarat lance son Electric Tour, une série d’événements pour présenter au plus près du territoire son futur service public d’autopartage zéro émission baptisé « Lulu ». Adrien Laroque au micro d’RCM.

On y accèdera facilement en s’inscrivant au service en ligne. On réserve, on emprunte et on rend le véhicule à la place à laquelle on l’a emprunté. Tout est compris dans le prix : la location, l’assurance, l’entretien et le nettoyage. Une nouvelle solution de mobilité douce au service des Lunévillois, portée par la CCTLB et le Pays du Lunévillois. Lulu sera a découvrir ce vendredi à Manonviller de 17h à 18h30, à Thiébaumenil de 19h à 20h30 et demain à Hériménil de 9h à 10h30, à Moncel-les-Lunéville de 11h30 à midi, à Vitrimont de 14h30 à 16h et à Chanteheux de 16h30 à 18h. Tous les détails sur la page Facebook de la CCTLB : de lunéville à Baccarat.



Current track

Title

Artist