Revue de presse : Mardi 16 Mai 2017

Écrit par␣␣sur␣ 16 mai 2017

  • Les suites dans l’affaire du cabanon brûlé à Bertrichamps :
    Nous vous en parlions hier dans notre édition d’hier, Le 24 avril dernier un jeune vosgien d’une 30aine d’années a brûlé sa propre voiture. Celle-ci était garée dans un cabanon appartenant à sa grand-mère à Bertrichamps. Il a donc aussi mis le feu chez elle, espérant se faire repayer un véhicule par sa généreuse mamie.
    Pour cela, il a tenté de faire croire à un cambriolage et de faire porter le chapeau à un de ses cousins. N’ hésitant pas  à cacher chez ce dernier une médaille Napoléon et un chéquier volé chez sa grand-mère le soir du feu. Puis il l’a dénoncé aux gendarmes. Celui-ci s’est hélas heurté aux caméras de vidéo surveillance de sa commune qui l’ont filmé en pleine balade nocturne un peu avant l’incendie. Le trentenaire s’est donc retrouvé devant le tribunal hier. Sept mois de prison ont été requis contre lui. Assisté de Me Julien Jacquemin, il a finalement pris six mois ferme.
  • Petit rappel de sécurité avec le retour des beaux jours :
    Depuis le 20 novembre 2016, le port de gants de motocyclisme certifiés CE est obligatoire aux conducteurs et aux passagers qui circulent à motocyclette sous peine de verbalisation.
    Cette mesure concerne également les tricycles et quadricycles à moteur, ainsi que les cyclomoteurs. Il apparaît à ce jour que cette mesure est peu appliquée par les conducteurs et passagers de scooter.
    Pour rappel, le non-port de gants certifiés est sanctionné d’une amende de troisième classe (68 euros minorée à 45 euros en cas de paiement dans les 15 jours, ce qui est le prix d’une paire de gants certifiés) pour le conducteur et le passager, auquel s’ajoute pour le pilote un retrait d’un point sur le permis de conduire.
  • La faïencerie attend la fin de la crise :
    La Faïencerie de Lunéville-Saint-Clément poursuit son activité derrière les murs antiques de la manufacture.
    En 2014, alors qu’il venait de se porter acquéreur de la manufacture de Lunéville-Saint-Clément deux ans plus tôt, Jean-Claude Kergoat estimait qu’il s’agissait d’une très belle entreprise au fort potentiel. Trois ans plus tard, le PDG du groupe Les jolies céramiques tient le même discours, y ajoutant l’effondrement de la Russie et du Japon sur les marchés du luxe. L’export ne représente désormais plus que 30 % du chiffre d’affaires
    La Faïencerie de Lunéville-Saint-Clément tourne avec dix-sept salariés contre 27 en 2012 perpétuant des savoir-faire ancestraux. Elle est actuellement confrontée au départ en retraite de son peintre à la main, un talent maison difficile à remplacer.
    Le groupe rest toutefois régulièrement présent sur les salons mondiaux de Francfort et Paris. Six boutiques (Lunéville, Niderviller, Portieux, Sarreguemines, Saint-Clément et Vallerysthal) et le show room de la rue de Valmy, à Paris, vendent les productions lunévilloises.
    A Saint-Clément, le magasin d’usine sera prochainement transféré dans le bâtiment administratif afin d’y bénéficier d’un cadre plus attractif.
  • Une jeune femme grièvement blessée à Damelevières :
    Ce dimanche 14 mai vers 19 h 25, alors qu’elle circulait sur la RD1D entre Damelevières et Dombasle, une jeune femme de 26 ans a perdu le contrôle de sa voiture.
    Alertés, les sapeurs-pompiers de Blainville se sont rendus sur place. A leur arrivée, ils n’ont pas eu à désincarcérer la victime car la conductrice avait déjà été sortie de son véhicule.
    Dans un état grave, la jeune femme a été transportée par les pompiers, placés sous les ordres du chef de groupe, le lieutenant Bourelard, au centre hospitalier de Lunéville.

Écoutez l’édition complète présentée par Anthony :

Sources utilisées  : Vosges Matin / Est Républicain / RCM


RCM

RCM 97.6 Fm

Current track
TITLE
ARTIST