Revue de presse : Vendredi 5 Mai 2017

Écrit par␣␣sur␣ 5 mai 2017

  • L’incendiaire de Lunéville devant la justice :
    Le jeune homme de 23 ans qui s’avance à la barre du tribunal de Nancy a l’allure d’un gamin, paraissant 7 à 8 ans de moins que son âge. Comme un môme qui aurait fait une bêtise il bredouille des excuses face aux juges.
    Dans les faits, en février dernier, il a mis le feu à des poubelles accolées à la piscine de Lunéville. L’incendie a pris des proportions importantes. Les flammes se sont propagées à la toiture de la piscine et les pompiers ont eu toutes les peines du monde à les éteindre.
    Le jeune incendiaire qui déjà été condamné pour avoir joué avec le feu, aurait dû être jugé il y a un mois pour ce sinistre spectaculaire. Mais l’audience a été reportée pour cause d’absence d’expertise psy. L’avocate de la défense, Me Anne Riou, a alors obtenu la remise en liberté du jeune pyromane qui comparaissait hier. L’expert n’ayant toujours pas rendu de rapport. Un report du procès au 1er juin a donc été prononcé.
  • Deux hommes placés en détention pour viols sur mineurs :
    Deux hommes, âgés d’une quarantaine d’années, viennent d’être placés en détention provisoire pour des faits de viol aggravé. L’affaire remonte à environ une dizaine d’années, sur le secteur de Saint-Dié-des-Vosges.
    A priori, l’un des deux individus se serait livré à des viols répétitifs sur ses deux enfants (un garçon et une fille) alors qu’ils étaient mineurs et même âgés de moins de 15 ans. On reproche aussi au second homme, qui n’est autre qu’un proche de cette famille, des faits de viol sur ces mêmes enfants.
    L’histoire a éclaté au grand jour après que les victimes, qui résident désormais sur le secteur d’Épinal, ont dénoncé les agissements qu’ils ont subis. Interpellés par les policiers, les deux hommes ont longuement été entendus dans les locaux du commissariat d’Épinal. Auditionnés par les enquêteurs de la brigade de la protection des familles, le père de famille a concédé partiellement les faits alors que le second individu a tout nié en bloc.
    Présenté devant un juge d’instruction, le duo a été mis en examen pour viol aggravé avant d’être présenté devant un juge des libertés et de la détention. À la suite de cette présentation, le père a été placé en détention provisoire à la maison d’arrêt d’Épinal tandis que son acolyte a été incarcéré à la prison de Nancy
  • Ecroué pour conduite sous héroïne :
    Suite à une comparution immédiate, jeudi 4 mai 2017, au TGI de Nancy, un Lunévillois de 25 ans a écopé d’une peine de huit mois ferme.
    Le prévenu avait été contrôlé au volant d’un véhicule dans la nuit du 9 au 10 mars dernier par les policiers lunévillois. Récidiviste, il a été pris conduisant sous emprise d’héroïne et sans permis de conduire pour la quatrième fois en moins de deux ans. Il faisait déjà l’objet d’une annulation judiciaire de son permis suite à ses antécédents.

Écoutez l’édition complète présentée par Anthony :

Sources utilisées  : Vosges Matin / Est Républicain / RCM


continuer la lecture

RCM

RCM 97.6 Fm

Current track
TITLE
ARTIST