Revue de presse de Lunéville à Saint-Dié

Pour redonner vie ou envie à certains villages, la communauté d’agglomération de Saint-Dié a signé une convention avec l’État pour lutter contre « le bâti dégradé », qu’il soit à l’abandon ou indécent. Marion JACOB précise dans Vosges Matin que l’idée de la convention est « d’accompagner les collectivités dans la reconquête du bâti dégradé en mettant en place une démarche innovante » pour les communes de moins de 1 000 habitants ou celles de plus de 1 000 qui n’adhéreraient pas déjà à « Petites villes de demain ».Pour relancer l’attractivité des communes et l’installation de nouveaux habitants, l’Agglo veut faire la chasse aux bâtiments vides que sont les « habitations en ruine au centre des villages, les exploitations agricoles abandonnées, les friches industrielles ou encore les commerces vacants. » Dans ce partenariat avec l’État, l’Agglo s’engage à sensibiliser les maires, les élus et les techniciens à la problématique pour leur faire connaître les moyens d’action disponibles et valoriser le bâti ancien dans une perspective plus globale d’attractivité des communes. Il faurdra étudier les opportunités de maîtrise foncière publique, les leviers d’action, les projets et les partenariats qui peuvent être envisagés, au regard des capacités financières des communes et des dispositifs de subventions existants. En contrepartie, l’État apporte l’accompagnement réglementaire et procédural, l’accompagnement technique et l’accès aux dispositifs d’aide mobilisables.

Après les Park World Excellence Awards 2022 et le magazine allemand Kirmes&Park Revue, les Draisines de Fraispertuis-City, viennent à nouveau d’être récompensées. Cette fois-ci, la dernière attraction en date du parc de loisirs vosgien a été distinguée par les Parcs Fans Awards, qui viennent de dévoiler leurs lauréats 2023. Les Draisines viennent ainsi d’être élues Meilleure nouvelle attraction de France, dans la catégorie budget de moins de 3 millions d’€.

Les trois classes de cycle 2 du groupe scolaire du Tilleul de Raon-l’Etape ont récemment visité la forteresse de Châtel-sur-Moselle, dans le cadre d’un projet pédagogique sur le thème de la vie des hommes dans le passé. Saint-Dié info précise le programme de cette journée aux accents médiévaux : visite guidée du lieu, atelier poterie et réalisation d’une mosaïque. Des activités qui ont demandé beaucoup d’attention et d’application de la part des jeunes élèves. Une fois de retour, dans la continuité de la visite de la forteresse et des activités, un travail sur les constructions au Moyen-Âge s’est déroulé en classe. Photos : Ville de Raon-l’Etape

Le Téléthon a rassemblé des cyclistes de Handisport Lunéville, des cyclos randonneurs et Vélo Lun’, toutes des associations de la Cité cavalière, rejoints par le VTT Tonic et l’Office Municipale des Sports de Baccarat. Le groupe est arrivé à l’Espace loisirs, accueilli par le maire, Christian Gex, afin de profiter d’une pause repas. Dominique Curin, président d’Handisport Lunéville et organisateur, a annoncé qu’environ 70 personnes ont participé à cette journée solidaire, dont certaines handicapées, accompagnées sur des vélos couchés. Et témoigne aussi avoir reçu un accueil toujours aussi formidable de la part des communes traversées, de Lunéville à Baccarat, aller et retour. La somme récoltée sur le parcours s’élève à 2 017,20 euros. » Dans le Lunévillois, c’est la 16e fois que des cyclistes courageux se mobilisent pour la cause. « Avec un résultat supérieur à celui de l’an passé. »

Ce jeudi à 13h, le journal télévisé de TF1 a consacré un reportage sur la campagne de communication de la Ville de Lunéville, actuellement visible sur Nancy et son agglomération, et à Lunéville. Un coup de com réussi pour un investissement minimum.
Prochaine campagne en février sur le prix du logement.



En ce moment

Titre

Artiste